top of page

Témoignage de Béatrice et Patrick

novembre 2023

Une mission plus longue que celles que nous faisions pendant nos congés, nous en rêvions , mettre à profit nos compétences professionnelles aussi.

La Délégation Catholique pour la Coopération nous a envoyés 3 mois à Anaphora, communauté copte, en Egypte , dans le désert entre Le Caire et Alexandrie ,lieu créé pour accueillir, élever chacun". Béatrice était envoyée en tant qu'infirmière :“ le 1er soir, malaise d’une soeur , prise de tension dans la cuisine de la communauté, j’avais franchi la frontière… quand une douzaine de soeurs arrivèrent de droite et de gauche pour que je leur prenne aussi la tension, la glace était rompue… tant pour soigner ( la communauté et enfants de l’école de la seconde chance), communiquer, sympathiser et me laisser aussi guider pour tisser, fabriquer bougies et bijoux, peindre. “Quant à moi, Patrick, j’ai commencé par 3 semaines d’intégration dans l’atelier de menuiserie : fabrication de mobilier , notamment religieux . Quelle ingéniosité pour recycler !. Croyant travaillé sur la fabrication d’un meuble,  il s’agissait finalement d’un fumoir alimentaire !

Je réalisais une revue de presse internationale lors de nos réunions quotidiennes. J'ai participé à l’école de la seconde chance pour adultes (cours d’anglais et d’ouverture sur le monde) . Que cela m’a paru difficile d’apprendre une langue européenne pour des arabophones, qui n’a  d’égal que la mienne à apprendre l’arabe ! Voir l’évolution de la confiance en soi à travers leur expression orale a été une grande satisfaction.”

Tant sur nos lieux de travail que de détente, l’immersion dans la vie communautaire nous a offert de très belles rencontres : religieux, volontaires, hôtes de passage de diverses nationalités ; elles ont été nos pépites et nous ont accompagnés dans les étapes de nos missions.

Béatrice et Patrick 

est particulièrement clément cette année ,ce qui fait que mon séjour fut des plus agréable quant à la température ambiante !

Toute la place est en bonne santé, les arbres bien taillés, l'espace maintenu propre, des petits jardins un peu partout …..

Ce qui est notable cette fois c'est le soin apporté au jardin (légumes). La présence d'une nouvelle personne en charge de ce pôle semble porter ses fruits. l'objectif d'une véritable autonomie est urgent (les prix deviennent très élevés et la qualité des produits achetés sent trop la chimie!)

Actuellement la place aura suffisamment de blé pour le pain de toute l'année .Haricots /oignons/ choux /salades/aubergines /courgettes se portent bien. 6 grandes serres sont en place pour les mois qui viennent .

Les arbres sont en meilleur forme; dattes et mangues ,olives ,hibiscus (bonne récolte )

Récolte de miel de bonne qualité

 

Le problème de la salinité du terrain est toujours d'actualité c'est la raison pour laquelle 2 grands bassins ont été creusés pour installer un système de désalinisation  mais il reste encore du matériel à acheter et les prix ont explosé !

Du coté de la ferme, Mina le nouveau fermier, prend un soin tout particulier des animaux .Cochons et autruches prolifèrent et sont vendus à l'extérieur. Moutons /poules /canards se portent bien

Le système des panneaux solaires fonctionne bien mais reste encore insuffisant pour imaginer couvrir les besoins de toute la place (objectif souhaité)

 

Du coté de l'institut Anastasia

Sœur Marina gère les réservations et toute « l'hôtellerie » avec compétence et les différents programmes d'enseignement ainsi que les diverses conférences se succèdent sans trop de pauses .

Actuellement les formations concernent entre autre :

         Un master en projet marketing avec les US

 

         Un certificat confirme un cursus sur toute forme d’addictologie (US)

 

         Programme développement local (CIEDEL/IDHL France

 

         ACC Anafora commity collège  en 3 ans et un diplôme suédois .Environ une dizaine d'enseignants y participent (cf le compte rendu sur les folkhighschool)Enseignants et élèves vivent ensemble

 

         Programme AXIA (une semaine chaque 2 mois ) concernant des jeunes femmes de la région d'El Qusseya ayant subi des traumatismes divers (sexuels beaucoup!)

 

        Programme concernant les femmes /les couples pour traverser les difficultés de l'existence quotidienne en haute Égypte. (session de 4 jours ) apprendre à se connaître et comment voir l'avenir

 

        Programme de la seconde chance (pour les garçons )sur 2 mois ; toujours en recherche pour améliorer le programme et les locaux d’accueil. Les principaux responsables suivent régulièrement des sessions pour comprendre mieux ces enfants et répondre aux différents besoins

 

        De juin à août et pendant les vacances ,de nombreux programmes pour les jeunes de Qusseya

environ 7 à 800 participants par session (divisé en groupe) ,pour réfléchir à l'avenir ,à leur condition ,leur philosophie de vie ….

 

            Séminaires réservés aux prêtres ( sujets : économie /culture /Langue grecque/domaine social ….)

 

          Conférences + sur l'environnement ,les alternatives (Sayedna s'y investi beaucoup )

 

Les différents ateliers : Poterie/tapis /bijoux /icône/bougie/couture (en fabrication actuellement les

sacs à dos pour les enfants du programme de la 2ème chance )/confitures /plantes médicinales /savon /objets en bois (petits bancs etc …)... de nombreux produits « fait main» made in Anafora alimentent la boutique (cela marche bien )

La fréquentation de la villa d'ANAFORA 

le lieu est souvent complet !

Beaucoup d’égyptiens du Caire ,Alexandrie et haute Égypte en groupe ou seul ainsi que des « étranger » au pays (US ,France ,Allemagne ,Norvège …..)

Toujours des volontaires d'un peu partout

J'ai rencontré de nombreux jeunes français vivants au Caire et rejoignant Anafora le weekend  .

La place répond maintenant à sa réelle vocation: accueillir tout le monde et de nombreux égyptiens musulmans fréquentent Anafora maintenant  .Tout ceci est heureux et répond aux vœux de Saydna de voir des êtres humains partager un bout de chemin ensemble sans étiquettes !

Actuellement le pays souffre d'une inflation galopante et la pauvreté se répand très vite, occasionnant de très nombreux conflits. Ce qui demande à Sayedna de rester très souvent à El Qusseya pour apaiser et trouver les parades .

Sa nouvelle fonction de Métropolite( archevêque ) fait qu'il se trouve entraîné vers de délicates interventions.

bottom of page